Le Portugal

Nous voilà parti depuis le 27 décembre, direction le Portugal. La tempête Bella a accompagné notre route et nous a poussé à quitter la France !

Tant qu’à passer la journée sur la route, nous avions profité d’un mauvais temps pour la faire.

Après une nuit à Saint Jean de Luz, nous sommes arrivés à Porto le 28 décembre. Il faisait déjà nuit, il pleuvait. L’entrée dans notre appartement de location a été froid, au sens propre !
Ça nous a rappelé le Maroc en hiver, où il fait plus froid dedans que dehors …
Les logements sont construits pour conserver le frais. Ils ne sont pas isolés contre le froid et ne possèdent pas de chauffage, je ne vous parle même pas de l’humidité …

Après une nuit pénible, la propriétaire très sympa nous a proposé un autre logement au cœur de la rue Sainte Catherine à Porto, au 1er étage, en face de la Chapelle des Âmes, un vrai clin d’œil de l’Univers 😉

Après le réveillon de la Saint Sylvestre à Porto, nous avons pris la route pour une étape de 2 nuits à Lisbonne.
Le pays étant confiné le weekend, nous avons eu la chance d’avoir la capitale aux 7 collines rien que pour nous et de la parcourir à vélo !

Il y avait quelque chose de symbolique de (re)découvrir Lisbonne ensemble sur nos vélos le 1er jour de l’année !
Comme un vent de liberté, un avant-goût de l’aventure que nous nous apprêtions à vivre.

Nous nous sommes ensuite rendus à Cavaleiro, dans le Parc naturel du Sud-Ouest Alentejano et Costa Vicentina, où nous avions enfin pu dormir en pleine nature.

Notre spot était magnifique, un repère de pêcheurs, en haut d’une falaise, avec l’océan en contrebas.
Au programme de cette étape, balade, balade, balade !

Après avoir été délogés pour la première fois (eh oui, ce sont les risques du camping libre !) par des gendarmes sympas (et c’est vrai !) en pleine nuit (c’est vrai aussi !), nous avons rejoint Lagos pour une visite des fondations rocheuses de la Ponta da Piedade, puis un spot nature du côté d’Albufeira dans la région de l’Algarve.
Laïli y a connu ses premières d’école avec Papa et Maman, sur la plage avec le soleil en prime.

Tout le long du voyage, des animaux nous ont gratifié de leur visite, et par la même, d’une leçon à intégrer (et toujours à propos !!!).

Je dois dire que le soleil nous a manqué et nous avons eu très froid ! Le paradoxe est que nous sommes justement venus au Portugal pour chercher le chaud et le soleil, et qu’à la place, nous avons eu pluie, nuage, vent et froid.

En discutant avec les locaux, nous avons appris que c’était la saison la plus froide depuis 1956 !!!
Nos intentions étaient les bonnes, mais pas cette année !

Normalement, à cette période, le soleil est au rendez-vous et les températures tournent autour de 18 – 20 degrés.
L’Univers teste encore notre détermination, notre agilité et notre capacité d’adaptation …

Première leçon intégrée : le bonheur ne tient à pas grand chose : être en bonne santé, manger, se laver et dormir au chaud.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s