Libre de son intention

Voilà maintenant plus 2 mois et demi que nous sommes partis. Compte tenu de toutes les recommandations et règlementations liées au COVID, nous n’aurions jamais pris la route.

Et pourtant … voyager n’est pas interdit, simplement déconseillé. Et pourtant, nous avons déjà traversé le Portugal, l’Espagne, la France et l’Italie.

Et nous voilà maintenant en Grèce !

Lors d’une discussion avec Atila, nous nous sommes donnés raison d’être partis.

Beaucoup nous demande si ce n’est pas compliqué de voyager dans ce climat et ce contexte.

En réalité, c’est tout le contraire, c’est justement la bonne période !

Dans les faits, il y a peu de voyageurs, la circulation, les visites, les réservations sont nettement plus facilitées.

Ça a été un vrai luxe de d’être quasiment seuls à visiter la Mosquée-Cathédrale de Cordoue, le Colisée, l’Alhambra, le Wanda Stadium ou la place Saint Pierre au Vatican.

En temps normal, il nous aurait fallu attendre des heures devant les guichets !!!

Il était normalement interdit de dormir en Espagne, les contrôles renforcés aux frontières, les couvre-feu, l’interdiction de traverser les régions en Italie, les tests PCR, etc.

Nous nous attendions à voir des gens paranoïaques, des villes sans vie et des barrages tous les km.

Il n’en est rien, la réalité est tout autre : nous rencontrons des personnes ravis de créer du lien social, des commerçants contents de nous recevoir avec qualité, des villes avec de la vie et des habitants ravis de nous aider.

Même les forces de l’ordre nous ont aidé ! Lorsque nous avons quitté Barcelone pour entrer en France, nous n’avons pas pris le temps de nous faire tester. Nous avons quand même décider de passer la frontière sans les tests, en prenant le risque de se prendre une amende. On avait accepté de jouer avec les règles et d’en assumer les risques. Ça n’a pas loupé ! Il y a eu un contrôle, et finalement, le policier nous a laissé passer sans nous verbaliser … L’univers était avec nous !!!

Du fait qu’il y ait peu de voyageurs, nous apprécions encore plus les rencontres. Chacun prend le temps d’échanger et de partager les expériences et les bons plans. Chacun mesure la chance d’être là.

Il est vrai qu’il y a un plus de formalités pour traverser les frontières. La manière dont nous considérons cette situation ne dépend que de nous : on peut se dire que c’est compliqué et le vivre comme une contrainte, ou se dire que c’est une étape du voyage (là où avant, la seule formalité était de vérifier la validité de son passeport …).

Enfin, lorsque nous échangeons avec les amis et la famille, nous sommes réellement ravis de nous affranchir de toute cette morosité générée par les mesures sanitaires.

Nous avons même entendu certains nous dire « Mais vous savez qu’il y a des gens qui meurent tous les jours du COVID ? » …

Mais des personnes meurent tous les jours depuis la nuit des temps !?!

C’est même le contrat que chacun signe à sa naissance …

Nous avons simplement préféré à ce climat anxiogène nos libertés les plus essentielles : notre liberté de réflexion, notre liberté d’action, la richesse relationnelle, la culture … tout ce qui nous permet de penser en toute indépendance, avec notre libre-arbitre.

Deux mois, ça a aussi été le temps nécessaire à Laïli d’accepter ce voyage … pas facile quand on a perdu la majorité de ses repères.

Après avoir répondu aux mêmes questions une bonne centaine de fois (pourquoi on est parti ? pourquoi autant de temps ? pourquoi autant de pays ? pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ? etc.), elle avait fini par comprendre mais accepter était une autre affaire …

Il a fallu beaucoup de conseils de famille, de patience et d’empathie.

Aujourd’hui, nous retrouvons notre Laïli joyeuse, rieuse et pleine de vie, cette Laïli qui a soif d’apprendre et qui ose un « Grazié » ou un « Prego » au serveur du restaurant !

Pour garder le cap, une qualité nous a été indispensable : avoir une intention claire.

C’est cette intention qui nous fait des papillons dans le ventre, qui donne envie d’avancer, celle qui raisonne avec les valeurs de notre cœur et fait fonctionner notre cerveau dans le bon sens, en mode solution.

Avoir une intention claire nous permet de préserver notre énergie face aux inquiétudes qui nous sont exprimées, de discerner que ces inquiétudes révèlent surtout leurs propres peurs et de décider avec notre libre-arbitre.

Librement,
So

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s